La Lipostructure, Lipofilling, et la réinjection de graisse autologue

Lipostructure du visage

Cette technique chirurgicale prélève la graisse du patient par lipoaspiration minutieuse à la seringue au niveau de l’abdomen, de la face interne des genoux, des poignées d’amour ou du cou. Cette graisse va ensuite être utilisée pour combler les rides, restaurer les volumes (pommettes, joues, tempes, cernes…) de manière précise afin de retrouver tous les critères de jeunesse et de naturel.

Le protocole :

Une anesthésie locale ou générale est nécessaire.

Le résultat :

Il est apprécié dans un délai de 3 à 6 mois après l’intervention. Il existe une différence variable de, 20 à 40 %, entre la quantité de graisse ré-injectée et la quantité de prise de la greffe.

Les suites :

Les cicatrices sont discrètes rapidement. Un œdème et quelques bleus peuvent être présents pendant 8 jours minorés par une préparation adaptée. Une perte de 30% peut se produire durant l’année mais on peut renouveler ce geste selon les besoins.


Lipostructure des seins

Le lipofilling ou lipomodelage mammaire est une greffe de tissu graisseux prélevé sur certaines zones du corps (abdomen, flancs, poignées d’amour, cou, culotte de cheval, cuisses) et réinjecté au niveau du sein. Cette technique permet une augmentation mammaire modérée. C’est une alternative très intéressante pour les femmes jeunes qui possèdent un “capital” de tissu graisseux suffisant qui souhaitent une augmentation mammaire naturelle et modérée sans utilisation d’implants mammaires. Il s’agit d’une véritable greffe de tissu graisseux donc définitive.

Le protocole :

Il est nécessaire que la patiente ait un poids stable car le résultat est par définition sensible à l’évolution pondérale de cette dernière. Le plus souvent une intervention sous anesthésie générale est conseillée. Il est nécessaire de réaliser un bilan radiologique mammaire rigoureux avant et après l’intervention.

Le résultat :

Il est apprécié dans un délai de 3 à 6 mois après l’intervention. Il faut cependant noter qu’une partie seulement (environ 70%) du volume de graisse réinjecté “survivra”. L’avantage principal est l’absence d’implant (pas de risque de coque, de rupture, de nécessité de changement) et l’obtention d’un sein parfaitement naturel.

Les suites :

Le port d’un soutien-gorge de contention en post-opératoire est nécessaire. Un œdème au niveau des sites de prélèvement et au niveau des seins apparaît pendant les 48 heures suivant l’intervention, et mettra en général 3 semaines à se résorber. Des bleus apparaissent parfois dans les premières heures au niveau des zones de prélèvement de graisse: elles se résorbent dans un délai de 10 à 20 jours après l’intervention.

 

Autres zones traitées :
- Lipostructure des mollets
- Lipostructure/lipofilling des fesses
- Lipostructure des mains
- Lipostructure des pieds
- Lipostructure des cicatrices et séquelles chirurgicales

 

Plus d’informations sur le soutien-gorge de contention